Menu
Les voyages du Mayero

Ah là là! Les histoires du capitaine...

Voyage 2004

Mots-clés : capitaine, mouillage, nuisibles

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

“Eole était d’humeur passable ce jour là. Donc nous sommes partis tant bien que mal au moteur; en effet à cause de bulles d’air dans le gasoil, le moteur s’arrêtait assez… fréquemment pourrait-on dire. Quand cela arrivait, il fallait alors pomper pour pouvoir redémarrer! Malgré tout, après une bonne traversée , nous avons mis l’ancre dans une belle baie. Mais le vent s’étant levé, nous repartîmes à la voile pour de nouvelles aventures, destination “l’île aux rats”, enfin «la légende de l’île aux rats” car nous n’y avions jamais vu de rats! Nous avons accosté sur un port, (vide! désert même) entre 2 îles. Puis après une bonne baignade, tandis que nous nous demandions si la légende était vraie ou si ce n’était que des balivernes, et que le capt’N se proposait de dormir sur le pont, nos regards se sont posés sur une chose immonde, sale et rageuse: un gros rat répugnant qui sortait d’un trou du quai, (où sûrement, il avait des camarades, des renforts pour attaquer!) Nous partîmes de suite. Mais nous mîmes une heure à faire 10 mètres! En effet le moteur cala, et ne voulut pas repartir. Alors le capit’N, avec l’annexe, a tiré le Mayero près d’une plage pour mouiller… Raté! L’ancre n’a pas tenu. Enfin tout cela avec un p’tit Eole accompagnateur et des rochers à quelques centimètres, c’était stressant! Nous repartîmes alors un peu plus loin de la même manière et nous avons pompé l’air et réussi à faire partir le moteur. Enfin nous avons reposé l’ancre une dernière fois juste en face du port de L’ile aux rats.»

Marion

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »