Menu
Les voyages du Mayero

Fin de voyage, mouillage a Eretria

Voyage 2009

Mots-clés : mouillage, Erétria, Eubée, Grèce

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Ouf le passage du pont de Chalkis s’est très bien passé et nous avons quitté vers minuit les quais bruyants du nord de la ville pour ancrer calmement dans la baie du sud. Au matin, la descente du détroit parfois pas très large s’effectue tranquillement avec les courants portants et un bon 5/6. Nous rejoignons Eretria, notre destination finale pour cette croisière.

A l'attente de l'ouverture du pont de Chalkis Passage etroit dans le canal d'Eubee

Nous profitons de cette dernière semaine pour remiser le Mayero, malgré une forte chaleur et parfois un vent assez fort avec belle houle dans le port. J ‘apprends à mon copain Michel quelques rudiments de matelotage, je change quelques écoutes sur le Mayero et refait une belle glène pour doubler le mouillage. Je me prends des bains formidables dans une eau claire, claire à en rendre jaloux tous les habitants du nord de la France. Le marché d’Eretria est mémorable et les légumes et poissons frais sont à des prix tout doux. Quand nous ne sommes pas invités par Michel et Isabelle, nous passons du temps avec Katya dans sa belle maison, entourée d’oliviers et dont la vue sur le steno d’ Evia est imprenable.

Mayero au mouillage Matelotage a bord: il y a bien du travail Sterne pres du bateau Michel sur Hobo repare son genois Michel attentionne sur son genois Une eau claire, claire...

marche a eretria

Katya  a sa terasse Interieur de la maison de Katya Vue imprenable de la maison de Katya

Il est tout de même temps de rentrer: la température commence à devenir insupportable et les lieux sympas envahis de touristes étrangers et Athéniens.

Nous ne sommes pas loin d’une base aérienne militaire sur laquelle beaucoup de conseillers français travaillent: c’est notamment le cas de Michel. Le saviez-vous: la Grèce est le deuxième importateur d’armes au monde… Ce qui peut expliquer entre autres les difficultés sociales qu’elle a eue de façon cruciale cet hiver mais endémique depuis plusieurs années. Les investissements sociaux sont faibles, les salaires minimes: notre amie Katya , par exemple, s’est vu proposer un emploi à plein temps à Athènes dans un cabinet d’avocats qui nécessitait une formation supérieure en droit et où il était demandé d’être trilingue pour 700 euros. ( Katya est docteur en droit et parle au moins 5 langues. L’économie souterraine est très importante et beaucoup de transactions se paient cash. Pas de factures. d’où l’impossibilité de se retourner vers qui que ce soit quand il y a malfaçon . Un ouvrier albanais gagne 20 euros par jour pour un boulot dur. De nombreux athéniens pour s’en sortir cumulent un, voire deux emplois au noir en plus de leur travail habituel… Les jeunes ont peu de perspectives d’avenir quand ils ne sont pas issus d’un milieu aisé: les parents payent une fortune des cours complémentaires en dehors de l’école pour permettre à leurs enfants de réussir les concours d’entrée aux universités ou aux grandes écoles… Et pendant ce temps-là une jet set orgueilleuse et imbécile se pavane dans des lieux voyants à bord de leur yacht, dans des maisons de rêve et des bagnoles dernier cri! Sous la plage , les pavés pourraient bien apparaitre un jour.

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »