Menu
Les voyages du Mayero

Fin de partie

Voyage 2009

Mots-clés : immigration, Antikira, Boétie, Corinthe (golfe de), Patras, Trafic, vie locale

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Le golfe de Corinthe dans le Phocide

C’est maintenant à bord du Trafic que nous continuerons! Nous avons choisi la route des écoliers pour agrémenter notre voyage de retour. Les petites routes le long des golfes de Corinthe et de Patras sont assez exceptionnelles: peu fréquentées elles offrent en outre l’avantage de nous faire découvrir des paysages splendides et très accidentés au sud du mont Parnasse, la région de Delphes avec ses collines d’oliviers et les forêts de feuillus au-dessus de Nafpactos. N.B. la Grèce est découpée en treize régions ou périphéries et 51 départements ou nomes

vue sur le golfe de Corynthe depuis la Boetie Dombrena en Boetie Chantal à Dombrena, Paysage de la Boétie Brebis en Boétie Séchage du Graviéra dans une fromagerie artisanale Beaucoup de beaux chardons à notre passage Fleurs en Boétie Le lait de ces brebis est utilisé pour faire d'excellets fromages, le Graviéra Galaxidi dans le nôme de Phocide [((/files/.golfe-de-corinthe-st-isidor_t.jpg Antikira, la ville de nos copains Les forets au dessus de Nafpactos Le port mediéval de Nafpactos ( nome de Phocide) Le port de Nafpactos vue de la forteresse

Nous passons chez nos amis grecs d’Antikira qui ont su préserver la qualité d’accueil liée à l’hospitalité légendaire de ce pays. Il n’est pas facile de suivre leur rythme nocturne (coucher vers deux heures chaque nuit, mais sieste obligatoire l’après midi…). Chaque soirée est une occasion de rencontrer des amis et d’autres membres de la famille de tous âges. Les échanges sont riches.Pour résumer la crise a durement frappé la jeunesse et beaucoup d’étudiants en fin d’études sont sans travail ou acceptent des petits boulots très mal payés.Les syndicats sont en perte de vitesse car les grosses entreprises, comme partout en Europe et peut-être même plus, ont externalisé les emplois, réduit les personnels, mis beaucoup d’anciens militants à la retraite anticipée pour les remplacer par des jeunes nettement moins payés et plus malléables. Le piston joue à plein, l’économie souterraine devient une règle…

Notre amie Petroula Le rucher de Babys, notre ami apiculteur Le moulin à huile de Babys Maro, la fille de Petroula et Babys présente des spectacles de Marionnettes: celle-ci est la première qu'elle avait réalisée, il y a quelques années

À Patras, dans le port où nous avons pris le ferry, de nombreux jeunes immigrés sont prêts à tout pour passer en Italie. Les barrières sensées les retenir, laissent de nombreux passages et nous avons pu discuter avec certains d’entre eux à l’intérieur même de l’enceinte. La police du port est sur le qui vive et inspecte tous les véhicules, y compris le nôtre. Mais il est évident que certains arrivent à passer: sitôt les contrôles effectués, les candidats réapparaissent, comme par enchantement. Un jeune qui avait réussi à se planquer sous un camion a été repéré par des policiers au contrôle d’entrée, juste devant nous. Il en a été quitte pour un bon coup de pied au derrière et a vite rejoint ses copains d’infortune pour rechercher un autre système.

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »