Menu
Les voyages du Mayero

Retour à la case départ

Voyage 2009

Mots-clés : moteur, tortue, Argolide (mer)

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Nos observations pourtant nombreuses et longues ne permettaient pas de vérifier cette hypothèse car le tube d’étambot est assez inaccessible. Cette nuit vers 2 heures, pour soigner une petite insomnie l’équipage a tenté une expérience pour en avoir le cœur net: après avoir fixé un chiffon au bout d’une mini gaffe, nous l’avons glissé sous le tube. Résultat: le chiffon était mouillé. Retour dare dare depuis Nauplie vers le chantier pour effectuer les réparations nécessaires. pendant l’étape nous avons eu la très désagréable surprise de croiser une Tortue caretta caretta encore jeune. Malheureusement elle était sur le dos et bien morte. Il faut dire que la mer d’Argolide est pleine de plastiques et autres saloperies à tel point que la ligne de pêche a du être remontée souvent à cause de ces détritus et qu’en sortant le Mayero plus tard , nous constaterons qu’autour de l’hélice il y avait plein de sacs plastiques, lignes de pêche … A notre arrivée à Kilada, Le Mayéro est inspecté par le mécano et le directeur du chantier . Le capitaine , bien conseillé par Didier, exige que le bateau soit sorti. Ce qui en fin de compte est accepté. Jurgen, le mécano, a démonté l’hélice et semble avoir découvert le problème (piste sur laquelle nous l’avions branché à notre arrivée). Si tout va bien , remise à l’eau lundi matin

Au revoir Nauplie Hélas pauvre tortue le Mayero est ressorti Un mécano dubitatif

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »