Menu
Les voyages du Mayero

Lecture et équipage

Voyage 2000

Mots-clés : lecture, Grèce

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Commençons par maman, c’est elle qui lit le moins et le moins vite. Elle déguste 5 à 6 pages par jour pas plus et ne peut, selon elle, enfeindre cette règle!!!

Marion, elle, a ses périodes; cela fait par exemple la 4ème fois que je la vois lire le même bouquin en 15 jours: c’est une histoire de coeur plutôt bien écrite! Mais elle lit bien plus que moi au même âge; au point de terminer un livre de 150 pages en 24 heures!

Passons maintenant au cap’tain, c’est un accroc de la lecture, passant des aventures de mers aux livres documentaires, il prends tout. Je l’ai toujours connu ainsi sur le bateau!

La lecture est pour lui le moyen d’apprendre des choses nouvelles. Et à chaque fois qu’il se passionne pour un nouveau livre, genre l’histoire de la Méditerranée, la vie en Grèce, l’antiquité ou le monde arabe, il nous le fait partager en résumant assez régulièrement, tout ce qu’il a appris!

Maintenant passons au matelot (je vais détailler un peu plus puisque je le connais particulièrement bien!) Son histoire de la lecture peut-être résumé en quelques mots: ayant eu une enfance assez équilibrée (!), ce p’tit jeune se passionna pour la BD, enfin, tout ce qui ne contenait pas trop de récit!

Mais lors de vacances sur le Mayéro avec un certain Clément âgé de quelques années de plus que lui, celui-ci lui donna le goût de la lecture, par l’intermédiaire du très fameux livre choisi par sa mère: «Le vieux qui lisait des romans d’amour».

Et depuis cet été là le mousse devenu matelot, n’a plus arrêté de lire (sur le bateau essentiellement, car n’ayant pas le temps pendant l’année scolaire!), ça a été le déclic!

So, comme on dirait en anglais, c’est maintenant un lecteur acharné et tous les genres y passent, romans, histoires de mers, philosophie, documentaires (encore de petites tailles ou seulement sur ce qui l’intéresse, genre les poissons…) ou même un pavé de 2000 pages comme «l’histoire universelle des chiffres». De mon point de vue il cherche le repos, le calme, la détente et l’apprentissage de nouvelles notions.

Mais selon ses parents, c’est une façon de quitter le monde réel pour ne pas avoir à faire aux exigences de ses proches.

Il est contre ça; parce que si c’est vraiment ce qui se passe, c’est son inconscient qui travaille et non pas ses réelles intentions! De toute façon, la lecture lui a apporté énormément, et ses parents l’ont toujours poussé pour qu’il profite de cette activité importante.

Enfin, le cap’tain lui a enseigné la règle d’or de la lecture: «Si une lecture t’ennuie ou si tu ne la comprends pas, laisse la et passe à autre chose, tu pourras toujours la reprendre à un autre moment!»

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »