Menu
Les voyages du Mayero

« Dans la vie, faut pas s'en faire..

Voyage 2013

Mots-clés : Argolide (mer), Saronique (mer)

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Ce n’est pas facile , mais « quand c’est fait, c’est fait, comme dirait mon vésin » et tout devient plus simple… Laissons-nous bercer par la houle des mouillages bien protégés. Faisons face avec philosophie aux sautes d’humeur de la météo. Goûtons avec délectation les joies tranquilles de la vie à bord : lectures, petits plats mitonnés et bains répétés dans une mer à 23°. soyons subjugués par les levers et couchers de soleil absolument magnifiques. Restons pantois au spectacle proposé, à la tombée de la nuit, par le passage quasi continu des hérons qui viennent de la zone humide de Méthana. Leurs cris stridents et réguliers nous facilitent l’observation. Admirons le Mayero, à près de 7 nœuds au près , génois déroulé avec un ris dans la grand voile sur une mer belle , qui laisse dans son sillage des unités plus modernes. Apprécions les moments délicieux passés en compagnie de nos copains de la Belle Lurette dans un cadre magique et les moments constructifs avec l’équipage de Troll, toujours plein de ressources et disposant d’un réseau incroyable de compétences pouvant répondre à tous les problèmes rencontrés sur un voilier. Grâce à eux, entre autres, nous avons trouvé le petit chantier sympa pour poser une protection sur notre nouvelle annexe. Thierry a poussé même le vice à nous y conduire à pied par des petites routes sympas, sinuant parmi les champs d’oliviers et les orangers, pour nous présenter le couple grec adorable qui nous a pris en charge ensuite . Ne refusons par le plaisir de partir à la découverte de l’arrière pays , après avoir laissé l’annexe en lieu sûr , sous prétexte de trouver quelques courses absolument pas nécessaires. Profitons alors de l’accueil agréable des habitants et des quelques commerçants obligeants et flânons ensuite dans les petits chemins agricoles …
« Dans la vie faut pas s’en faire… »

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »