Menu
Les voyages du Mayero

Le Pélion, au pays des centaures…

Voyage 2010

Mots-clés : mythologie, Egée (mer), Grèce, Pélion, Alatas

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Et tout d’un coup nous nous sommes rappelés que les centaures, ces êtres à tronc, tête et bras d’hommes sur un corps de cheval avaient fait des bêtises et qu’ils avaient été exilés dans le Péloponnèse par Zeus.
Ces malappris qui se nourrissaient de chair et ne supportaient pas le vin, avaient été invités par le roi de l’endroit au mariage de sa fille. S’étant avinés comme des malpropres, ils ne trouvèrent rien de mieux que d’enlever toutes les jeunes invitées y compris la mariée. C’est-y pas possible quand même une attitude pareille ! Bref nous avions cherché pour rien . Et nous savions que nous ne trouverions pas le gentil centaure Chiron, qui de toute façon n’était pas de leur famille : lui il est dans le ciel, un des signes du Zodiaque. Il était le fils de Cronos, père de Zeus. Il s’était blessé accidentellement avec une flèche empoisonnée d’Hercules lorsque ce dernier avait combattu les mauvais centaures. Comme son agonie n’en finissait pas, Zeus le mit au ciel. C’est sans doute pourquoi le Pélion ressemble au paradis : de l’eau partout, des fruits et des légumes en quantité et des paysages superbes…

Si nous n’avons pas trouvé les centaures, nous avons redécouvert(*) ce magnifique pays aux villages perchés, avec leurs places couvertes de platanes, leurs ruelles à mulets toutes fleuries et les vieilles maisons patriciennes à balcon et couvertes de lauzes. Cette région en effet fut très riche durant la période ottomane, notamment au XVIIIème siècle, grâce à la culture du ver à soie (sériciculture). La langue grecque fut enseignée dans tous les villages. Mais ses habitants à partir de la fin du XIXème siècle partirent pour Volos ou l’Egypte où nombre d’entre eux s’adonnèrent alors à la culture du coton… Nous n’avons pas été dépaysés , cette belle péninsule est proche dans son habitat et sa ociologie des villes de la Thrace et de Thassos!

(*) voir notre voyage de 2008 rubrique « Pélion »

Ormos Trikeriou Maison à Trikeri avec vue sur le golfe de Volos Deux hommes à Trikeri au café Agios Kinaki Pope à la pêche à Kinaki Maison patricienne à Argalasti Enseigne de boucher à Argalasti Place aux platanes à Lafkos maison fleurie à Lefkos détail de l'entrée quelle fenetre! Le village de Pomeri clocher de Pomeri petite sculpture sur l'église de Poméri

    

Aujourd’hui beaucoup d’allemands ont restauré les maisons , mais le tourisme n’est pas délirant. Nous avons aimé notre balade en scooter dans le sud du Pélion où les petits ports , les belles criques sont nombreux . Nous avons rencontré quelques rares véhicules pour rejoindre Trikéri mais un bus dessert toutes les bourgades. Il existe de nombreux sentiers pédestres.

  

Le mouillage d’Alatas est vraiment formidable et notre copain Philippe nous a rejoint avec Somni, sa chienne sur son voilier Xanthos…
Alatas vue du haut Alatas au lever du soleil .. et le soir! Old gaffer à Alatas Arrivée de Philippe et de Somni Somni fait des progrés

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »