Menu
Les voyages du Mayero

Le marchand ambulant

Voyage 2004

Mots-clés : portrait, Ionienne (mer), Ithaque

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Un vieux Ford mal repeint, couleur bordeaux, lui sert de magasin, de logement , de cuisine… Pendant son périple quotidien, les haltes sont nombreuses et arrosées. Hé oui, il fait chaud. Invariablement il termine sa journée sur le quai de Vathi, comme s’il avait besoin de ressentir une présence humaine. Car il y a des milliers d’endroits beaucoup plus tranquilles aux alentours. Quelquefois un autre colporteur vient s’installer juste à côté de son camion pour passer la soirée et la nuit. Alors pour fêter l’événement, notre bonhomme sort le fauteuil, débouche une bouteille de plus et fait marcher la musique grecque jusqu’à plus point d’heure. Les conversations vont bon train et durent parfois fort tard dans la nuit. Au lever du soleil exactement, les échanges reprennent de plus belle, sans aucune considération pour les équipages endormis qui ont déjà subi leur tintamarre nocturne. Une tomate, un quignon de pain, un oignon, de l’huile d’olive et surtout une bonne bouteille de vin constitue l’ordinaire des différents repas, y compris le petit déjeuner. Nous avons souvent croisé cet homme, lors de nos balades à l’intérieur de l’île: il est en pays de connaissance. Il interpelle d’un ton badin les habitants qu’il rencontre, moins pour leur fourguer sa marchandise qui ne parait pas les intéresser , que pour leur colporter des histoires interminables et profiter de la terrasse des uns et des autres. Ce soir encore il viendra près du Mayéro. Il reboutonnera pour la énième fois sa braguette et évitera de peu de se foutre à l’eau, en s’apercevant , au dernier moment qu’il se trouve à l’extrémité du môle. Il jure, sans doute de façon peu orthodoxe, mais notre connaissance du grec ne nous permet pas d’apprécier les nuances de son langage. Il rejoint sa camionnette sans demander son reste et s’installe pour la nuit comme il peut: ce soir les deux jambes sont restées à l’extérieur … Chantal et Jean-Marie

Chantal et Jean-Marie

Petit port sympa !

Ca fait déjà deux jours que nous sommes dans un port qui s’appelle Vathi. Mais aujourd’hui nous avions un beau paysage. Ce matin, nous avons été à la plage, la mer était bonne, le sable chaud et agréable malgré quelques cailloux. Avec Marion, nous avons lu au bord de la mer et manque de bol nos serviettes se sont faits trempées par une énorme vague. Mais un autre spectacle nous a occupé, l’arrivée d’une flottille !!!! Au fur et à mesure que les gens arrivaient nous nous moquions (juste un petit peu) de leur manière à manœuvrer leur bateau. Près du quai où nous sommes amarrés, il y a un petit pêcheur sur son bateau, très tranquille, pas pressé, (qui ne glande rien comme dit Jean-Marie). Plus loin, il y a sur le quai, un marchand ambulant un peu à l’ouest qui possède un petit camion rouge. Paysage sympa et tranquille. C’est super !!!!!!!!

Marie

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »