Menu
Les voyages du Mayero

K comme KO

Voyage 2003

Mots-clés : accident, chantier, tremblement de terre

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

 pile de bateauxpile de bateauxune coque étrangère sur le roof du Mayéro !bateau sur cales au chantiermise à l'eau

… Surtout quand nous avons su qu’il avait été écrasé par son gros voisin en acier. Et pourtant il était dit que le dieu des bateaux en avait décidé autrement. Certes la coque était trouée sous la ligne de flottaison… le mât était brisé, le balcon irrémédiablement tordu et les mains courantes et les chandeliers hors d’usage. Mais le Mayero était réparable et l’assurance couvrait les dommages…

Après une période difficile, semée de doutes et de découragements, nous décidons alors de réagir et de rendre notre bateau encore plus beau et plus maniable qu’auparavant.

 Un petit voyage en Grèce nous améne à évaluer plus précisément la situation, de rencontrer les différents corps de métier qui doivent intervenir prochainement pour effectuer toutes les réparations indispensables et apporter les améliorations qui permettront de mener le Mayéro en solitaire.

Déjà la coque a retrouvé sa forme originelle et le capot de descente a été refait. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que tous les travaux soient effectués avec le même sérieux. Nous sommes sous la protection de Maria et de son mari et nous espérons que cela suffira.

Mais visiblement le Mayéro est sous de bons auspices. En effet, nous pensions acquérir un nouveau voilier en 2004. Sans doute Poséidon trouvait-il cette idée saugrenue et a demandé à son copain Zeus de faire ce qu’il fallait pour nous faire changer d’avis !

Chantal et Jean-Marie

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »