Menu
Les voyages du Mayero

Eubée ou l’île aux bœufs

Voyage 2009

Mots-clés : histoire, Erétria, Eubée, Grèce, Troll, vie locale

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Le canal est connu depuis l’antiquité pour son cours irrégulier. En effet le marnage peut atteindre 1m20 et les courants de 2 nœuds en règle générale, peuvent atteindre 6 nœuds au niveau du pont tournant de Chalchis. Le passage se fait de nuit pour ne pas gêner la circulation routière. Et nous sommes passes a 2 heures du matin. La décision d’ouverture appartient a la garde maritime mais il faut être prêt a 22 h et etre suffisamment nombreux pour obtenir ce privilège (si nous pouvons dire, car en plus il faut payer). Le passage des voiliers attire beaucoup de spectateurs ,qui esperent, bien sur, la fausse manœuvre… Tous ces éléments ajoutes a la manière théâtrale qu’utilise la police pour nous présenter les consignes, crée un stress sur la plupart des bateaux. Chaque voilier est appele individuellement par VHF quelques minutes avant le passage.

La remontée de l’île est longue, avec des vents irréguliers qui peuvent être très forts quand celui-ci est nord ce qui est presque toujours le cas au printemps jusqu’à l’automne. Sans un bon moteur la tache serait ardue a moins de vouloir tirer des bords carres. Contrairement a la Manche, nous n’avons pas les clefs pour prévoir les renverses. On dit d’ailleurs qu’Aristote se serait jeté dans le détroit de désespoir car il aurait échoue dans sa quête d’explication… Heureusement qu’il est possible de faire des haltes dans certains abris, même si les ports sont généralement bondes de bateaux locaux et les fonds de très mauvaise tenue. Nous avons subi un orage en pleine nuit, absolument pas annonce par la météo et la bouée que nous avions repèree a notre arrivée a été saisie avec bonheur en remplacement de l’ancre qui risquait de déraper.

Eubée a vu passer tous les envahisseurs : perses, athéniens, romains, byzantins et francs, vénitiens et bien sur les ottomans…Apres sa conquête par les athéniens au 5eme siècle avant J.C. , au 4eme les villes s’unissent en confédération et l’île connaît son heure de gloire. Il reste bien sur de nombreux vestiges de ces différentes époques mais assez peu significatifs ; nous avons vu ça et la des tours, quelques forts en ruine et des traces de ces différentes influences et des riches heures de son histoire! Mais grâce aux nombreuses fouilles effectuées depuis plus d’un siècle, les musées, comme celui d’Eretria, présentent des objets rares de toutes ces époques. Ainsi nous apprenons qu’une des particularité des insulaires était la crémation qui a perdure malgré les changements .Les cendres étaient conservées dans des poteries ou des vases en bronze. Les tombes situées en général le long de la grève, étaient recouvertes de grosses tuiles. Les échanges maritimes sont attestés très tôt par les diverses monnaies trouvées sur place : égyptiennes, phéniciennes… Nous avons eu la chance d’admirer de magnifiques sculptures, mosaïques, des objets de la vie courante ,des poteries telles que des vases remis au vainqueur aux Jeux Olympiques. Super voyage dans le temps : 2000 ans avant J.C. jusqu’au 3eme siècle de notre ere.

Lion mycenien centaure en argile  epoque micenienne colonne dorienne(?) Detail fronton temple du 5eme avt JC Homme au chapeau epoque classique Mosaique en galets Vase remis au vainqueur de lutte aux   JO

pont de Chalchis (le grand) Club nautique de Chalchis Grosse fatigue a Chalchis

Nous avons rencontre un equipage francais a Eretria et nous avons effectue quelques milles ensemble; Thierry et Francoise ont tout quitte, il y a deux ans pour vivre sur leur bateau Troll avec leur chien.

Mouillage avec Troll Thierry et son chien Dauphins dans le nord d'Eubee

Sur les conseils de notre ami Giovanni, nous avons fait halte a Trikeri, petite ile situee dans le golfe de Volos. Superbe etape, bel accueil avec des gens charmants. Une belle balade nous a permis de decouvrir, parmi les oliviers, un grand monastere…

Mayero a Akladi Ile de Trikeri Mayero a Trikeri Menu taverne de Trikeri aussi beau que l'accueil Monastere de Trikeri interieur du monastere interieur du monastere 2 Mosaique de galets Parterre de fleurs argentees sous oliviers Chantal lors d'une pause Jean Marie a la meme pause

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »