Menu
Les voyages du Mayero

Les Sporades, le but du voyage

Voyage 2009

Mots-clés : Egée (mer), Grèce, Skiatos, Skopelos, Sporades

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Passons rapidement sur Skiatos. Une arrivée sur soit disant une des plus belles plages du monde, selon les organisateurs de voyage: Koukounaries… Force 6 dans la baie et exceptionnellement les locaux acceptent que nous puissions mettre le Mayero à l’intérieur du port. Mais pour autant la balade qui s’en suit ne nous convainc pas vraiment sur ce choix. D’accord la pinède est belle et le sable fin, mais les préparatifs des plagistes et autres laissent entrevoir ce que sera devenu cet endroit “de rêve” d’ici quelques semaines… Les abords, des hôtels, tavernes, boites et les prix entrevus pour lors nous laissent rêveurs! Nous mouillons ensuite dans la baie de la ville de Skiatos. Pas désagréable même si la ville est très commerçante; Seule Mikonos peut rivaliser l’été, c’est dire… Fin mai , les touristes sont déjà là mais en nombre raisonnable.

Sporades, la promesse... Ville de Skiatos

Nous préférons assez vite nous rendre sur Skopelos, la voisine et pour le moment, nous ne regrettons pas ce choix. D’abord vous dire que nous avons subi depuis plusieurs jours des orages: ceci explique que ces îles soient si vertes. Skopelos est couverte de forêts de pins qui ont fait longtemps sa richesse: en effet les chantiers navals sortaient jusqu’en 1970 de très grands bateaux. Sinon, les oliviers, amandiers et autres arbres fruitiers couvrent de magnifiques collines. Visiblement, il y a des troupeaux de moutons et chèvres. Au détour d’une piste,nous avons rencontré une bergère très sympathique, qui fabriquait son fromage (feta et fromage à râper) 350 Têtes , dont 230 mères à traire à la main matin et soir. Environ 150 litres de lait à transformer à chaque fois. Les faitouts sont chauffés au bois et le fromage moulé savamment dans un linge, s’égoutte sous les arbres. Au nord de l’île, Glossa, habitée depuis l’antiquité. Les crétois y auraient installé un comptoir,les romains en ont fait une station de thermes .. . Aujourd’hui jolie petite ville, bien vivante en particulier le jour de la Pentecôte . De nombreux jardins prouvent, s’il en était besoin, que l’île est fertile. Les grands roseaux qui poussent un peu partout servent de tuteurs aux tomates et autres légumes. Bien sûr, il y a de nombreux ruchers sous les pins. Les églises, chapelles et surtout monastères sont légion sur Skopelos. Il reste peu de moines et religieuses et les épitaphes sur les tombes adjacentes nous apprennent que leur nombre diminue inexorablement. Un des moines âgé d’une cinquantaine d’années, nous avouait qu’il était souvent seul, même si , a priori, ils sont encore deux. Etonnant tout de même cet attachement de ce peuple à la religion, et cette absence de vocations monastiques. De toute façon , la Grèce ayant l’un des taux de natalité les plus faibles du monde, il est heureux que les seuls jeunes qui restent ne se précipitent pas dans les monastères.

Forets de pins partout Notre mouillage de panormos vu de très haut Mouillage à Parnormos Mouillage à Panormos, amarré sur unpin Plage de Panormos Genets en fleurs Le parc des chevres de Viki La fromagerie de Viki Fabrication du fromage à pâte cuite Mise du fromage dans un linge Fromages mis à égoutter sous les arbres

Dame devant sa maison à Glossa Maisons à Glossa Discussion à la terrasse à Glossa Après l'office, le pope en plein échange Ancien à l'écoute Glossa Jardin à Glossa Epouvantails épouventables

Agios Tria sur un rocher, pour le site

Agnondas petit port cotier Barque à Agnondas

Monastères Clocher d'un monastère du XVI éme

La ville de Skopelos se découvre à pied, en suivant au hasard les innombrables ruelles et escaliers… Les balcons en bois et les toits en lauses sont une particularité du nord de la Grèce , comme nous en avions déjà vu dans le Pelion. L’architecture est vraiment différente de ce point de vue, de celle des Cyclades. Le tourisme, bien sûr, n’est pas absent mais l’accueil est plutôt chaleureux. Ambiance agréable…

Chapelles entree du port Chapelle de Skopelos Castro Skopelos Ruelle de Skopelos Fenetre sur cour Marchand de plantes Pots de feta Nom de maison sur ceramique Travaux de peinture Maquette rappelant les heures de gloire des chantiers navals Habit quotidien traditionnel de l'ile

Et pour finir le pecheur grec par excellence, qui bien sur, n’est pas sans nous rappeler quelqu’un que nous aimons bien…

Pecheur grec: pas sans nous rappeler quelqu'un

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »