Menu
Les voyages du Mayero

Une femme à bord

Voyage 2004

Mots-clés : femme,filles à bord, vie à bord

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Femme à bord
Le marin solitaire n’est pas compliqué: un ou deux seaux , un torchon, une brosse, une éponge, un bon savon de Marseille ou d’ailleurs, une cocotte minute, quelques assiettes creuses incassables, ou mieux des écuelles profondes, quelques couverts inox, un bon entonnoir et le tour est joué. Chaque objet à bord est polyvalents. un bon rinçage à l’eau de mer pour désinfecter suffit à le faire changer de destination. Depuis quelques temps, sont apparus des savons eau de mer qui permettent de tout laver tout en faisant d’appréciables économies d’eau douce et facilitent encore plus la vie du marin. Quand Pénélope embarque pour le plus grand plaisir d’Ulysse, la situation se complique quelque peu. A côté du torchon, apparaît une serviette et le capitaine n’a pas intérêt à se tromper sous peine d’un regard noir et agacé de sa dulcinée. Il faut trouver des espaces de rangement pour caser un nombre incalculable de cuvettes de toutes tailles et de toutes couleurs et de brosses sur lesquelles des petits mots inscrits au feutre indélébile indiquent clairement le champ d’application (légumes, vaisselle, linge…) Il y a des serviettes pour le bain d’eau douce et d’autres pour les bains d’eau de mer… Des torchons différents pour cuire les pâtes, pour essorer la salade, pour essuyer la vaisselle …Un vrai casse-tête pour le capitaine… Trop c’est trop. Alors pour parer à la situation, il a décidé d’en prendre et d’en laisser… De façon discrète pour ne pas heurter Pénélope. Mais cette dernière n’est pas dupe! Reconnaissons quand même qu’une présence féminine à bord présente certains avantages. Le confort du marin s’est sérieusement amélioré: oreillers moelleux, draps aux couleurs du bateau, linge propre, jolie vaisselle assortie aux manches des couverts . Cela vaut bien quelques contraintes.

Jean-Marie

NB le dernier achat en date de Pénélope concerne les pinces à linge : désormais elles sont vertes comme la couleur du Mayéro. Comme quoi, impossible d’arrêter le progrès!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »