Menu
Les voyages du Mayero

Le rat ne quitte pas le navire .

Voyage 2012

Mots-clés : rat, Dodecanese, Patmos

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Heure H moins 3 sur le Mayero : l’ambiance est sereine. Nous sommes le long d’un quai tout neuf, depuis deux jours. Il y a même de l’eau et c’est gratuit. Jean Yves un copain qui l’occupait déjà nous avait fait des grands signes, alors que nous nous étions mis au mouillage. Il nous avait accueillis avec sa femme Martine très gentiment. Nous profitions de l’aubaine pour visiter cette superbe ile

Heure H : passablement énervé à la suite de deux heures de démarches administratives auprès de la banque pour retirer de l’argent de mon compte, je rentre en désespoir de cause sur le Mayèro pour demander un coup de main à Chantal. En fait je ne peux rien lui dire car elle m’annonce tout de go « qu’il y a un méga problème à bord”. J’imagine tout de suite une voie d’eau, un gros clash sur l’électricité… « Non il ne s’agit pas de cela , poursuit-elle sur un ton qui ne me rassure pas, il y a un rat dans le bateau!!! » Je vous passe les jurons du capitaine, qui à cette occasion ne sont pas piqués des vers… Suivant ses indications, je repère l’animal rapidement. Il est coincé derrière une petite cloison. Je l’inonde de produit anti moustique. Chantal dispense de l’essence de géranium un peu partout . Jean Yves,tel un dieu de la mer,arrive avec une immense flèche de fusil sous marin. Bien sûr il manque sa cible et le rat fait un bond hors de son piège et disparaît dans le Mayero. Nous sommes un peu penauds : trop de précipitation, du travail d’amateur, des initiatives prises à la va vite.. bref le rat gagne largement la première manche.
{{Nous 0 / Rat 1}}

Heure H plus 5. L’équipage s’est organisé. Tout a été mis sous boites plastiques étanches sauf les fruits et les légumes. Nous avons acheté tapette, boite de glue, pastilles et plaquettes anti rat. Pas moins de trois fournisseurs : supermarchés, pharmacie, droguiste. Nous avons fourbi nos armes et sommes optimistes…

Heure H plus 11. A peine sommes nous couchés que nous entendons un bruit bien sympatique : une des boites de glue en plastique fait un bruit d’enfer. Nous nous levons pour vérifier et j’allume une petite torche électrique. Le rat s’est bien pris deux pattes dans la colle, mais avant que nous puissions faire quoi que ce soit il se libère. Il laisse quelques poils mais il est certain qu’il se méfiera désormais de cette proposition. Nous sommes franchement déçus mais il nous reste des arguments.
Nous 0 / Rat 2

Heure H plus 20 (2éme Jour donc à notre réveil). Je vérifie nos pièges : la tapette est vide de son fromage et n’a pas fonctionné. Le rat a entamé la pomme, des pommes de terre et le concombre et n’a pas touché aux pastilles … La lutte va être chaude et nous sommes mal partis
Nous 0 : Rat 3

Heure H plus 32: Retour de balade : beaucoup d’espoir car nous avons vraiment affuté nos armes. Malheureusement je constate que la tapette est à nouveau vide et que le rat a encore étendu ses repas sur les légumes..
Nous 0 / Rat 4

Heure H plus 32. nous revenons de la ville . Nous rapportons du super fromage italien à la croute bien dure pour la tapette. Nous l’avons trouvé à prix d ’or. Mais nous ne reculons devant aucun sacrifice. Je sors la lime pour rendre la tapette hyper efficace. Cela doit marcher… A 4 heures du matin je suis réveillé par du bruit dans la cabine Nous avons passé une soirée avec nos copains dans un petit bar à écouter de la flute traversière et de la guitare, histoire d’oublier nos soucis. La musique un peu mielleuse et académique ne nous a pas convaincus mais au moins nous étions sortis de notre champ de mars !!! En revenant un gros chat roux sort précipitamment du Mayero . Cherchait il le rat ??? Nous espérons que son odeur fera fuir notre invité surprise. Peine perdue à 4 heures donc, le rat se balade sur la table à carte et s ’affole à mon arrivée. Incroyable la vitesse à laquelle il se meut. Je constate alors que la tapette a fonctionné mais le fromage est en place. Donc le rat se méfiera désormais de cet attrape nigaud. Nos possibilités se rétrécissent . Mais bonne nouvelle, il a boulotté des plaquettes. Il y a donc de l’espoir.
Nous 1/ Rat 5

Heure H plus 48 heures soit le 3émejour. Il n’y a plus de légumes accessibles depuis cette nuit et le rat a ingurgité plusieurs plaquettes dont une dans les toilettes ;Nous dormons enfermés dans la cabine avant, sans trop d’illusions quand même car la cale est ouverte et il peut se mouvoir un peu partout . Chantal pète un câble quand je lui raconte ma nuit. Elle met plusieurs minutes avant de réagir. Le rat est en train de gagner la guerre psychologique. J’encourage Chantal à reprendre le poil de la bête et heureusement cela marche, surtout que notre hôte indésirable continue à avaler nos plaquettes. Nos copains de quai , nous appellent désormais les ratatouilles et avec humour essaient de sauvegarder notre moral ; c’est quand même mieux que ce soit chez vous, que chez nous, même si nous compatissons et que nous sommes de tout cœur avec vous…
Nous 2/ Rat 5

Heure H plus 54 heures Nous avons passé une excellente journée. Patmos est sans aucun doute une des plus belles iles que nous avons visitées. Toutefois nous sommes un peu obsédés par notre histoire à bord et à de nombreuses reprises nous y faisons référence même sous forme humoristique. Chantal m’envoie en éclaireur pour faire les constats. Le rat a avalé , semble t-il quelques pastilles mais je n’en suis pas vraiment sûr. De toute façon il n’y a pas d’autres signes de son activité. Ce serait la première fois depuis le départ…
Nous 3 : Rat 5

Heure h plus 70 heures soit 3  jours après son apparition Je me suis levé plusieurs fois cette nuit car il faisait très chaud avec notre cabine fermée. Pas de signe visible de la bête et aucun piège n’a changé de place. C’est bien parti même si Chantal doute encore. Il faut maintenant croire la pharmacienne qui nous a assurés que le rongeur ne sentira pas après sa mort car il va dessécher. Cela reste à voir, ou plutôt à renifler
Rat KO ???

Cette petite histoire rappellera à certains des aventures que nous avons déjà eues avec ce type d’animal. Les dégâts peuvent être considérables : électricité à refaire, coussins plein de trous, cordages et voiles inutilisables. Nous l’avons constaté de nos yeux à plusieurs reprises sur d’autres bateaux . Il suffit d’une femelle pleine à bord pour se trouver à la tête d’une colonie impossible . De plus , il est vrai nous avons déjà eu quelques frayeurs à Ithaque, Méganisi et dans le golfe de Corinthe et jusque là nous avions réussi à régler le problème dans la journée…

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »