Menu
Les voyages du Mayero

L’Attente

Voyage 2010

Mots-clés : avitaillement, travaux, Grèce, Poros, galatas

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

coucher de soleil à Poros

Nous sommes au mouillage du côté continent en face de Poros . Il est beaucoup moins abrité , mais présente les avantages d ‘ être très sûr , de nous amariner progressivement et surtout de nous rapprocher de la ville de Galatas qui est beaucoup plus naturelle que sa consœur d’en face … Les habitants sont plus simples et moins hypocrites : le tourisme a peu d’impact sur cette rive . D’ailleurs si Poros vote massivement à droite , Galatas a toujours été de gauche et les habitués locaux des cafés que nous fréquentons lisent ostensiblement des journaux d’opinion tel« le Monde Diplomatique » en Grec ou nous interpellent pour afficher leurs opinions clairement. Nous nous sentons chez nous .

barques au repos à Galatas sommes loin des grosses vedettes... bateau taxi en réparation dans un petit chantier local Bordel ambiant chez le mécano marin à Galatas appontement personnel pour notre annexe Le dauphin qui vient chaque jour nous saluer

Il y a trop de vent pour partir : toutes les zones météo qui nous concernent sont au rouge pour la semaine. Nous avons du temps… Du temps pour lire , pour écrire , échanger, pour bien cuisiner et pour continuer à peaufiner le Mayero. La liste des petits travaux à bord peut nous occuper indéfiniment : elle peut s’allonger tous les jours mais il est bon de savoir se donner des perspectives en changeant de temps en temps de page ou en reportant consciemment certaines tâches à plus tard. Et c’est l’un des moments les plus jouissifs de la vie à bord que de mettre une dernière croix et une dernière date devant la seule ligne restante d’un inventaire qui nous a préoccupés durant quelques temps ; nous pouvons alors retracer de nouvelles colonnes sur le feuillet suivant et nous reprendre la tête avec de nouveaux problèmes à résoudre … Pêlemêle , ces derniers jours : après un grand remue ménage dans le bateau , nous avons réussi à retrouver la lampe de table à cartes qui ne fonctionnait plus depuis plusieurs saisons et la deuxième prise allume cigare , la lampe sur les jumelles ; nous avons rangé la réserve de la voilerie et du matelotage et revu toute la pharmacie; nous avons réalisé et posé des protections en cuir sur les chandeliers et le balcon pour éviter le ragage du nouveau génois; nous avons refait le plein de fuel et d’eau ; nous avons réparé le tuyau de la pompe de l’annexe et préparé son grappin, posé des œillets sur le taud …

un peu trempé, le vent est frais Corvée de fuel matelotage les cuirs de protection sur les chandeliers

Pas d’ennui donc , même si cette immobilisation vient un peu trop rapidement … Mais cet intermède fait partie de la vie en bateau et nous y sommes préparés . Nous l’acceptons d’autant plus facilement que nous sommes à bord pour de longs mois. Croisons les doigts pour que cette situation ne se prolonge pas trop longtemps …

Et pour finir question essentielle: pourquoi avons nous un bateau ancien? Pourquoi n’avons nous pas céder à la modernité? Un Bavaria 46, c’est pourtant grand et spacieux … Oui mais…ce truc sur l’eau démate et pas seulement cela , il démate car l’étrave se volatilise avec étai et tout le reste quand un équipage porte tout dessus. D’accord il y avait pas mal de vent et la mer était formée mais est ce une raison suffisante… A vous de juger.

Beau dématage pas vraiment solide le Bavaria

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »