Menu
Les voyages du Mayero

La baie de Pétalas

Voyage 1999

Mots-clés : Grèce, Ionienne (mer), Pétalas

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Les chauves-souris Pétalas est située dans une zone humide protégée. De nombreux oiseaux y nichent, des tortues ont élu domicile et les habitants, pêcheurs-paysans, vivent dans des maisons sur pilotis. .Quittons maintenant l’île de Robinson , et rejoignons des terres moins sauvages. Merveille! les poissons ont enfin répondu à l’appel! trois maquereaux se sont jetés sur la nouvelle cuillère , ce qui a provoqué une grande effervescence sur le Mayéro! Mais la traversée était courte, dommage! Le mouillage qui s’ouvre devant nous, réjouit les uns et déçoit un peu les autres. En effet ce grand lac intérieur plutôt protégé et de très bonne tenue (pour l’ancrage) n’a pas les eaux transparentes désirées par les enfants; Dans l’après midi, nous partons visiter une grotte à chauve-souris.Les chauves souris de Pétalas Seul moyen d’y arriver, utiliser l’annexe pour rejoindre la terre et emprunter le chemin des chèvres pour accéder à l’entrée. L’escalade est joyeuse. Les enfants, en éclaireurs, trouvent quelques trésors (mue de serpent, cristaux de roche…) Le lieu qui a peut être abrité quelques homos erectus, est du genre sombre et bruyant et grouillant de vie. Les femmes (aucun sexisme!) ne sont pas rassurées, mais l’aventure est tellement tentante que les hommes rigolent ( ni de machisme!) Une première cave nous permet d’observer une cinquantaine de chauves-souris. Mère et fille sont restées en cet endroit. Les garçons n’ont par contre pas hésité à mettre la main à la pâte (la pâte étant ici “fianteuse” et bien fraîche!).; enfin les efforts ont été bien récompensés car après quelques glissades , nous passons dans une deuxième chambre où des milliers (mais oui des milliers) de chauves- souris, effrayées par la lumière, crissent et volent à quelques centimètres de nous .Fait étonnant: plusieurs centaines de chauves-souris se trouvent concentrées les unes contre les autres, la tête en bas sur quelques dm2. Ces minutes ont été assez grandioses il faut bien l’avouer!
Nicolas

La canne de Marion Mon rêve était d’avoir une canne. Papa m’en a trouvé une! Il l’a limée pour pas que je me fasse mal puis il a mis une corde pour la poignée avec une boucle pour l’accrocher. Les couteaux de Robert Je lui ai prêté mon couteau, mon opinel que Robert m’a fait. Elle était dans un port immense et nous étions tous seuls avec un ferry,comme une piscine! Il y avait des cochons qui se baladaient et qui se baignaient dans l’eau de mer. Marion

Notre ami Robert, grand pêcheur devant l’éternel, avait offert à chacun des membres de l’équipage, un opinel dont il avait sculpté et peint le manche. Grâce à cette protection nous avons pu sans dommage affronter tous les mauvais génies qui auraient voulu faire échouer ce voyage !

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »