Menu
Les voyages du Mayero

En passant par Athènes

Voyage 2019
Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Si vous avez le temps... Ne manquez pas de compléter la découverte de beaux sites historiques effectuée lors de vos balades dans les îles et sur le continent par un petit tour au musée archéologique national. La visite des vieilles ruines est toujours passionnante mais les musées attenants sont parfois assez pauvres car toutes les belles pièces ont été centralisées à Athènes. Nul besoin d'être féru d'histoire. Les productions de la Grèce antique sont tellement exceptionnelles et si bien conservées que vous tomberez inévitablement sous le charme de ce lieu exceptionnel. Et s'il fallait encore convaincre les sceptiques, rendez vous cette année à l'expositioin temporaire qui présente des oeuvres retenues pour leur esthétisme. Même si tout ne vous emballe pas, il y a à parier que vous vous laisserez séduire par ce magnifique voyage au travers de l'histoire hellénique.
Nous avons commencé par une petite rétrospective dans l'époque cycladique : nous avions dèjà admiré des statues d'idoles à Paros et Naxos mais évidemment le musée d'Athènes recèle de magnifiques spécimens et leur présentation est remarquable. Cette civilisation de marins a duré plus de mille ans (3300 à 2000 avant JC). Il reste encore de beaux sites à Syros et à Milos dans le NE de l'île. Nous adorons ces formes pures scupltées souvent dans la pierre et les poteries peintes... Ensuite nous avons continué avec les vestiges de l'époque mycénienne. Franchement si vous ne l'avez déjà fait allez découvrir les villes forteresses de Mycènes et de Tyrinthe près de Nauplie. Ces constructions incroyables aux murs d'une épaisseur de près de 5 mètres ont été baties avec des blocs de pierre d'une taille et d'un poids collosal. Tellement surhumaine qu'une légende attribue ce travail aux géants cyclopes... Mais ne vous y trompez pas ces monuments réservés aux rois et grands de cette époque ont bien été élevés par des hommes! Cette civilisation, très marquée par l'influence crétoise est surtout connue du commun des mortels grâce à Homère et son Illiade et l'Odyssée. Le roi Agamemnon qui aurait organisé la guerre contre Troie, aurait vécu à Mycènes... En tout état de cause les mycéniens ont développé leur culture entre le XVII ème siècle et le XI ème avant JC. Les objets exposés au musée archéologique sont splendides et permettent de se baigner dans l'ambiance de l'époque même si leur caractère exceptionnel ne peut refléter la vie sociale du quidam puisque tous ont été mis à jour dans ces cités royales. Il n'empêche, il ne nous fut pas facile de respecter les règles que nous nous fixons à chaque visite de tels lieux: limiter le temps d'immersion à trois heures et ne nous consacrer qu'à un ou deux sujets à chaque fois. Il y a tellement d'accroches possibles quand on passe d'une salle à une autre, que nous avons dû nous faire violence pour rester dans la ligne. Pas facile avec notre amie Tatiana qui est capable de consacrer plus de 7 heures sans s'arrêter dans un musée!!!
Nous avions en effet très envie de consacrer du temps à l'exposition temporaire. Et nous n'avons pas été déçus. De grandes salles avec des oeuvres majeures, présentées là ,non en raison de leur intérêt historique ou archéologique mais pour que nous prenions notre plaisir à les admirer, à nous en imprégner et à les aimer. Bien sûr tout ce qui était exposé ne pouvait nous émouvoir de la même façon, mais il était essentiel de rappeler au touriste de passage que toutes ces oeuvres ont d'abord été créées en leur temps pour plaire et qu'il n'y a pas de meilleur moyen de le comprendre que de prendre le temps de s'immerger en les contemplant. Une chance: il n'y avait pas trop de monde en cet endroit ce jour là! Ce fut magique.
Le lendemain, immersion dans la vie quotidienne du quidam au Pirée. Le marché du dimanche se déroule le long de la grande voie routière. C'est un marché de pauvres et fréquenté par beaucoup de migrants. A la fois un bric à brac incroyable, où certains étals réduits à la portion congrue proposent à la sauvette quelques objets domestiques improbables et a contrario de beaux agencements très soignés mais toujours avec des articles peu chers. Le marchand de jus d'orange sur son triporteur se fraie difficilement un passage dans la foule des acheteurs et les vendeurs interpellent d'une voie forte les clients potentiels. C'est bigarré, cosmopolite, bruyant et passionnant. Quand nous sortons à l'autre extrémité nous sommes comme abasourdis et ce n'est pourtant pas fini: dans les rues adajcentes quelques vendeurs à la sauvette, qui avec un matelas sur un caddie, qui avec quelques babioles sur un bout de tissu, qui, derrière un gros poteau , comme caché et honteux , propose deux ou trois ustensiles de cuisine à bas prix; et surtout à ne pas manquer la boutique fourre-tout des articles de marine: une usine à rêve à qui sait chercher et être patient ... Nous y reviendrons, promis! Nous montons gaillardement en haut du Kastella pour découvrir la vue imprenable sur la rade du Pirée depuis un estaminet absolument kitch où se côtoient des indiens d'Amérique, des aquariums incroyables, des vieilles carrioles grecques, une immense limousine, le colosse de Rhodes d'au moins 6 mètres de haut , des sculptures en bois étonnantes, et on en passe et des meilleures... Et les mezze de fromages variés étaient succulents .
A nouveau sur le chantier de Poros , Takis a changé le passe coque défectueux: nous pourrons donc naviguer au sec! Moins de deux jours après notre arrivée , nous mettons à l'eau. Mais un vent malin d'ouest nous fait rater la manoeuvre et nous nous retrouvons coincés sur un banc de sable. Un taxi nous sort de là heureusement. Nous pensions voguer rapidement mais Daniela a besoin de temps pour réaliser la capote de descente et doit faire pas mal d'essais sur le Mayero et bientôt le vent forcit dans la baie (force 6/7 pendant trois jours) et nous voila pris au piège. Bon au moins nous serons bien amarinés et la nouvelle capote nous agrée.

5 commentaires

Author avatar

Rédigé par jojob le 22 octobre 2019

Primo. Question: Pourquoi as tu invité Patrick Balkany pour visiter le musée. Moi qui le croyais en prison ? Mais je ne reconnais pas son épouse complètement métamorphosée. C'est du travail d'artiste. C'est vrai, vous avez pu le constater de visu; Les grecs sont orfèvres dans les masques depuis l'antiquité... Autrement. Attention! Quand une voix vous ouvre la voie à Troie il faut au moins être trois pour l'ouïr." L'oie de Jean- Marie à ouï tout ce que toute oie voit " . Ceci étant dit, quelle belle ballade dans le monde des artistes de l'antiquité! Qu'avons nous inventé et réalisé de mieux dans notre monde moderne avec les technologies que nous avons à notre disposition?. Artistiquement parlant c'est simplement bluffant, subjuguant, sublissime. . Qui sait s'ils n'étaient pas mis en scène par un mécène avant d'être de Mycènes ? Otes moi de mes doutes….J'en peux plus !!!
Author avatar

Rédigé par jojob le 22 octobre 2019

J'ai oublié de vous bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzer bien fort en attendant votre retour quand la bise sera venue. Ca commence d'ailleurs un peu. Allez les Mayerocènes, bon vent.
Author avatar

Rédigé par jojob le 22 octobre 2019

Ce n'est pas l'oie mais l'ouïe de J-Marie qu'il faut lire. Jo , tu n'as pas relit, ni relu. T'es relou, c'est tout. Et pas un robot, non, non, non, Je suis Jojo et non Nono le petit …..nabot .
Author avatar

Rédigé par Nico le 22 octobre 2019

Superbe visite… la conservation des pièces me laisse pantois… passer les siècles, les batailles, les tempêtes, les transports entre les nouveaux foyers, de mains en mains… j'imagine le nombre de personnes qui les ont touchées, ou approchées… quelles histoires elles pourraient nous raconter ! Belle croisière à vous…
Author avatar

Rédigé par LEBECQUE NICOLAS le 22 octobre 2019

Merci pour ces nouvelles dépaysantes , c'est très sympa et intéressants . C'est dingue cette richesse archéologique à découvrir !!! Et j'imagine tout ce que l'on a pas encore trouvé… Bonne Balade Veinards !!
« »