Menu
Les voyages du Mayero

Dessous les pavés de mauvaise intention, la plage...

Voyage 2008

Mots-clés : Cyclades, Egée (mer), Grèce, Sikinos

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Mais après un cap qui nous cachait le fond de la baie, nous découvrons le port et là les petits amis, le choc ! Après Sikinos où, souvent, nous étions le seul voilier dans le port et où le maire nous saluait tous les jours, la transition fût brutale en arrivant à Adamas, port de Milos: près de 2000 habitants, du bruit, beaucoup de véhicules, des touristes gogos et à gogo,…Mais que sommes-nous donc venus faire dans cette galère!?
D’abord : se mettre au mouillage, assez loin de cette ambiance et trouver un petit coin à l’ombre sur la côte pour débarquer avec l’annexe. Objectifs atteints rapidement d’autant que la baie est grande et que le premier accueil des anciens est plutôt sympa.

le mouillage loin de la ville

Dès le lendemain, comme à notre habitude, nous partons découvrir l’ile en montant d’abord au village le plus haut perché : et ça vaut la peine.

la baie vue du castro]La ville vue de l'autre côté de la baieL'est de l'îleMilos du castro vue sur le nord

Les villages avec leurs petites ruelles sont agréables et peu envahis par les touristes et pratiquent des tarifs raisonnables (ce qui vaut son pesant d’or).

rue bleue près du castro (chateau vénitien)vitrine et puits typique attenant à la maisonRue de PlakaCimetière de PlakaTombe de la famille Brest (diplomate à l'origine de l'acquisition de la Venus de MilosEglise de PlakaIcône ancienne du christéglise du début XVIIéme siéclel'appel des ouailles est sérieuse

Les jours suivants, nous nous baladons d’Ouest en Est, du Nord au Sud en suivant des pistes parfois improbables. Nous allons de surprise en surprise. Sur la côte : villages de pêcheurs qui restent très beaux même si certains ont été phagocytés par des vacanciers athéniens , plages qui peuvent être quasi désertes .

Port dans la baiePorts difficiles voire impossibles d'accès par meltemVillage pêcheur nord de l'île caves à  bateauVillage pêcheur nord de l'îlevue générale KlimaMaisons de Klimasud de Milos : pêcheur préparant ses filetsun port pour une seule barque!des endroits déserts ou presque...plage tranquille

A l’intérieur : Derrière des paysages escarpés,de nombreuses plaines où cultures céréalières et maraîchères sont nombreuses ; parfois des taches vertes comme des oasis. Bien sûr des élevages de chèvres et de moutons fleurissent. Même si l’utilisation de matériels agricoles semble plus importante que dans d’autres îles voisines, beaucoup de fermes ne paraissent pas très opulentes.

beaucoup de céréalesla paille sert à alimenter les animaux essentiellementbeau troupeau dans le sud de Milosferme pas trop opulentedes fois qu'elle pourrait encore servir...chapelle ruraleintérieur de chapelle rurale

Mais surtout ce qui nous a frappés, ce sont les richesses minières de l’ile

(cf « Attention les yeux »).

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »