Menu
Les voyages du Mayero

Vive le chemin des écoliers en Epire…

Voyage 2018

Mots-clés : Grèce, Epire, Ioannina, Metsovo, Météores, Antikira

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

L'hiver semble rude en cette région et la route se réduit parfois à portion congrue quand un éboulement, un glissement de terrain l'a amputée d'une bonne moitié. Il arrive même qu'une barrière la ferme sans autre forme d'avertissement et sans aucune déviation annoncée. Quand l'orage est proche et que le trajet de remplacement choisi au feeling par l'équipage ne semble pas très sûr, qu'il est impossible de s'informer auprès de qui que ce soit, car nous ne croisons personne, que le Gps n'indique pas grand chose, que la carte n'est pas assez détaillée, alors le léger stress qui nous accompagne donne un parfum d'aventure inégalable. Tout se finira bien. Les étapes ne sont pas trop longues et nous profiterons des haltes à Ioannina pour comprendre qu'Ali Pacha est loin de représenter à lui seul l'histoire de cette cité sur le bord d'un grand lac, à Metsovo où nous aurons le bonheur de revoir notre ami George venu spécialement de Thessalonique et bien sûr aux Météores si grandioses avec leurs monastères perchés. Mais pour les nuits nous préférons les endroits tranquilles à l'écart des villes: nous sommes accueillis par des villageois sympas venus aux nouvelles, nous confirmer dans notre choix et nous indiquer les points d'eau. Quel plaisir de se faire réveiller au petit matin par un écureuil surpris de découvrir qu'il y avait du monde à bouger dans le drôle d'engin stationné sous son arbre... Nous repasserons à coup sûr par l'Epire à la prochaine occasion : il y a tant de lieux à découvrir dans les villages de la Zagoria, les gorges de Vikos... En attendant nous descendons en Boétie retrouver Pétroula et Babis d'Antikyra, grâce auxquels il y a de nombreuses années notre fille Marion s'était fait ôter un hameçon malencontreusement planté dans son doigt. Ce fut la fin de sa carrière de pêche mais le début d'une longue amitié... Il est temps maintenant de retrouver le Mayero...

6 commentaires

Author avatar

Rédigé par Nico le 18 novembre 2018

Oh que ça donne envie de parcourir la Grèce en camion aménagé !! Et bravo pour la prise en main de ce nouveau système pour nous faire partager vos récits de voyage !!
Author avatar

Rédigé par Chantal Behier Devigne le 18 novembre 2018

Quel plaisir que cette échappée en Epire et de revoir tous les amis sur notre route depuis la Normandie !
Author avatar

Rédigé par Drieu Didier le 18 novembre 2018

Les paysages me rappellent mes premiers pas en Grèce il y a quelques années, l'arrivée au petit matin dans la région de Metsovo alors que je m'était fait "carotté" dans le train de nuit de quelques billets. heureusement, l'hospitalité, la douceur grecque ne change pas. Bonne continuation. Didier
Author avatar

Rédigé par Cyrille le 18 novembre 2018

Que de superbes photos. Profitez bien.
Author avatar

Rédigé par Isabelle Delannoy le 18 novembre 2018

Mais quel bonheur de vous lire! Bravo pour les photos et les textes magnifiques. Au plaisir de lire la suite et bon vent sur ce bon vieux Mayero. Les nanas du Stellina
Author avatar

Rédigé par Thomassin Elisabeth le 18 novembre 2018

Donc vous voilà sur les routes et plus sur la mer ! Mais vous avez eu raison car le paysage des météores est magnifique ! Bonne continuation les baroudeurs et bises Elisabeth
« »