Menu
Les voyages du Mayero

La Sicile du sud-est

Voyage 1999

Mots-clés : Italie, Sicile

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

La côte sud de la Sicile se prête assez mal à la croisière côtière

Les mouillages sont quasiment inexistants et les ports sont peu accueillants. Nous avons notamment abimé le Mayéro à Licata où nous étions venus nous réfugier pendant un coup de vent. D’ailleurs dans les ports du sud Sicile les bateaux de pêche sont rarement à quai, mais sur des gros corps morts (ou mouillages) pour leur permettre de résister sans dommages aux forts coups de vents locaux, qui ne sont pas rares en raison de la configuration de la côte. Un autre jour, nous sommes repartis presque aussitôt car nous avons refusé de payer une fortune non seulement pour le droit de passage mais également pour le droit d’amarrage dans un petit port ou nous nous étions échoués et où il n’y avait ni eau ni électricité (près de 65000 lires soit 250 frs). C’est dommage car le sud de l’île est vraiment agréable , typique et assez peu fréquenté par les touristes; dans les villes et villages aux ruelles étroites et pentues, les habitants sont très avenants, une fois la glace rompue. En tous les cas nous conseillons aux marins de passer par le nord. Jean-Marie

sanctuaire devant une maison de SicileL’habitude que les siciliens ont de disposer devant la devanture de leur maison de petits sanctuaires fleuris et éclairés la nuit trouve son origine dans la nuit des temps: déjà les romains rendaient hommage à leur mânes domestiques, c’est à dire aux dieux protecteurs de la maison .

charette traditionnelle en SicileIl existe encore quelques charrettes traditionnelles qui sont utilisées par des entrepreneurs pour le transport des matériaux

aquarium de Marion Quelque soit l’endroit, Marion se constitue un aquarium !

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »