Menu
Les voyages du Mayero

Adieu la Tunisie

Voyage 1999

Mots-clés : Sidi Daoud, Tunisie

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Des histoires de pêche. A Sidi Daoud il y a que des pêcheurs et nous avons repris la place que nous avions eue il y a 8 ans . Mohamed Ali a dit à Nicolas: “Tu veux faire de la pêche sous marine?” Nicolas tout content a dit: “oui!” Ils y sont allés et sont revenus avec trois chebbas. Le lendemain nous sommes partis chercher des soles. Mais que trois toutes petites. Ça leur a rappelé leur bon vieux temps. Mais pas de crevettes comme avant. Maintenant parlons un peu des pêcheurs que nous connaissons. Pendant deux jours pas de poisson donc pas un millime encore moins un dinar. Leurs filets n’étaient pas bien! les flotteurs étaient trop gros et les plombs pas assez. Ils les ont changés et 19 cageots sont arrivés. En 1 mn il y avait une quinzaine de poissons. En tout, ça fait trois cents dinars. Ils ont jamais fait une pêche comme cela. Ils nous ont donné 6 rougets barbets. Le frère de Mohamed Ali, lui, a bien pêché car nous lui avons donné les longitudes et les latitudes des bancs: les Esquisses, Basouqua et Talbot où il y a du poisson. Les autres pêcheurs pêchent beaucoup: les sardiniers qui sont au rendez vous tous les matins avec plein de sardines; les pêcheurs de bonites toujours au rendez vous qui en ont donné une à Mohamed Ali, qui nous l’a donnée; les pêcheurs de mérou qui ce matin en avaient 6 bien gros dans leurs cageots; les pêcheurs de thons qui en ont une centaine par jour, ils vont directement à la conserverie. Le patron du café , notre ami Sofiem se fait voler entre 40 et 120 verres par jour par les pêcheurs, il n’est pas content! Marion

Le port de Sidi Daoud

Un port de pêche tunisien

Sidi-Daoud, 28 mai. l’ambiance qu’il y règne est typique et commune à tous à tous les petits ports de pêche de Tunisie. La journée commence dès l’aube quand les sardiniers reviennent au port. Et c’est à ce moment que l’atmosphère de la journée se décide: en fonction de la pêche! Les enfants attendent tous les matins à la sortie des bateaux car les pêcheurs leur donnent souvent quelques poignées de poissons qui serviront d’appats ou de repas! sur l’heure de midi, les 120 thoniers rentrent de la madrague, ce qui agite un peu tous les gens du port. L’après midi se déroule souvent avec notre ami Mohamed Ali, avec qui j’avais bien rigolé il y a 8 ans déjà ( la première fois que nous fîmes escale dans ce port) . La pêche, les jeux et les excursions sont nos principales activités. La culture des tomates, des courgettes, des pastèques, des melons, s’est beaucoup améliorée puisque les agriculteurs ont remplacé l’irrigation par le goutte à goutte à partir de tuyaux percés… Une usine de conservation de sardines et de thon se trouve sur le port. Des amis nous accueillent chez eux ou viennent sur le Mayéro: c’est un coin vraiment sympa! Nicolas

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »