Menu
Les voyages du Mayero

Destination Sounion et voyage le long d’Eubée

Voyage 2010

Mots-clés : Eubée, Grèce, Sounion

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

A l’invite de Daniel nous nous levons tôt pour faire les quelques milles vers le temple et nous prenons un petit déjeuner plaisir. Les couleurs sont splendides . Ce monument forme une des pointes du triangle sacré dont font partie également le temple d’Aphéia d’Egine et le Parthenon. Nous nous devions par ailleurs de rendre hommage au dieu de la mer Poséidon pour commencer ce voyage sous les meilleurs hospices.

Gaidhounoriso, au petit matin en route pour Sounion petit dejeuner a Sounion

Les guides de voyage ne sont pas très diserts à son sujet et les voileux ne l’apprécient guère car il y a peu d’abris sous son versant Est et la remontée par l’Ouest demande pas mal de temps . C’est en effet la deuxième île grecque par sa superficie après la Crète et sa forme très allongée forme un grand canal avec la Boétie sur le continent . Ajoutons que le passage le plus étroit se trouve à mi-route sur Chalchis et que le régime des marées crée à cet endroit en particulier des courants très forts. Nous passons de nuit car le pont péage est très utilisé de jour pour la circulation automobile. Il y a un rite à respecter : passage dans la journée à la capitainerie du port qu’il est bien difficile de trouver, rechercher le bureau adéquat, acquitter la taxe contre un papier dûment rempli, écouter religieusement le discours des autorités avec forces recommandations et consignes. L’attente commence à 22 heures sur le canal 12 et peut durer jusqu’à 3 heures du matin. La richesse de la capitale de l’île vient en partie de cette porte qui permettait de taxer les bateaux de passage et ceci depuis des siècles : il faut bien payer sa quote-part à l’histoire. Notre voyage précédent nous avait permis de découvrir une île variée dans ses paysages, ses formes d’agriculture modernes et traditionnelles. Nous avions noué de nombreux contacts. Nous décidons cette année de remonter vite pour découvrir le nord de la mer Egée, même si nous prenons un peu de temps pour saluer nos copains. Et puis nous naviguons de conserve avec Argos et il a des échéances rapprochées. Toutefois nous prenons le temps de passer par Pétali au sud d’Eubée. L’endroit est magnifique mais il est difficile de débarquer car tout est privé et ceux qui y ont leur villa ne manifestent pas à Athènes : il y en a même qui ont un cargo miniature dans leur port privé. Comme dit Daniel, on peut mesurer la richesse de quelqu’un à la grandeur de ses jouets.

Sortie de Petali au petit matin Les petits joujoux des "gros "

Plus au nord, nous nous arrêtons à Boufalo, petit port de pêche niché dans une jolie baie. Les habitants sont accueillants et le cadre est charmant.

Un coin de paradis a Boufalo Boufalo, petit port de peche avec de vrais pecheurs pas toc!!!

   

Dans le golfe nord d’Eubée, après Chalchis, nous sommes accompagnés à trois reprises par des colonies de dauphins , dont une au moins a des petits.De toute manière les dauphins ne sont pas bégueules : la joyeuse bande du nord de Chalchis ne craint pas les hélices et elle nous accompagne un bon moment. Mayero a passe le pont de ChalchisDauphins devant l'etrave Dauphin joueur

Il faut s’attendre à utiliser le moteur assez souvent, il faut en effet profiter de l’absence des vents du nord pour avancer.Mais nous avons pu bénéficier quelques fois de bonnes brises favorables de 4/6 dans l’après midi.

Parfois moteur, parfois voile...

Le nombre de champs d’éoliennes le long de la côte, prouve à l’évidence qu’Eole fait son travail et les rafales du côté d’Eubée sont parfois violentes quand le meltem est là.

Des champs d'eoliennes tout au long d'Eubee

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »