Menu
Les voyages du Mayero

Découverte d'Egine

Voyage 2008

Mots-clés : Egine, Grèce, Saronique (mer)

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications

Je souhaite être informé(e) de vos prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, nous n'en ferons bien entendu aucun usage commercial.

Nous étions souvent passés près d’Egine et nous avions même ancré une fois mais le port est peu accueillant pour les voiliers ; de plus, cette île très peuplée et envahie par les athéniens, n’attirait pas le Mayéro . Ayant découvert à Milos des pistachiers, nous étions curieux de voir de plus près l’île aux pistaches ! Nous n’avons pas été déçus et en prime, nous avons eu la surprise de découvrir une terre riche non seulement en cultures mais également en Histoire.

l'ile est couverte de pistachiersles pistachiers ressemblent aux figuierspistaches bonnes a cueillir

L’ancienne capitale de l’île Paleia Chora, aujourd’hui abandonnée, recèle des petits trésors datant du XVème et XVIème siècles. Le monastère restauré est monumental. La côte regorge de petits ports presque naturels.

la colline de Paleio Choraune des eglises restaureesil ne reste que les eglises motif byzantinpeinture muralevue du monastere depuis les pistachierstenue reglementaire pour la visite du monasterepetit port

Le temple d’Epheia fait partie d’un triangle qui regroupait le Parthénon et le temple de Sounion; il est particulièrement bien conservé; le site surplombe une plaine fertile et domine la mer.

le temple d'Epheiaune des gardiennes du templesculpture issue du frontonarcher qui se trouvait sur le fronton

L’attente du ferry au port principal ne manque pas d’attraits : petite chapelle St Nicolas, bateau d’une troupe canadienne effectuant le tour du monde en présentant ses spectacles, coucher de soleil…

St Nicolas dans un bateau, qu'est-ce-qui reste?troupe d'artistes canadiens preparant leur spectacleattente ferryeffets de ferries

Il n'y a pas encore de commentaire, mais laissez le vôtre !

« »